Login

Résumé d’un travail de master présenté en 2022 à l’Université de Paris Sorbonne.

Une guerre civile en novembre 1847 a uni la Suisse, même le long des frontières linguistiques. Alémaniques et Romands se sont battus au coude à coude dans les deux camps.

La guerre du Sonderbund, qui a débuté le 3 novembre 1847 et s'est terminée dès le 29 novembre par la victoire des cantons libéraux sur le "Sonderbund" catholique et conservateur, est une page glorieuse de l'histoire suisse : Elle a tout de même fait environ 150 morts et 400 blessés (les chiffres définitifs font l'objet d'un débat). Cela représente un bilan typiquement helvétique ; ce n'est pas pour rien que l'historien américain Joachim Remak a qualifié cette mini-guerre - en référence à la guerre de sécession américaine - de "A Very Civil War", une "guerre civile très civilisée". Mais pour notre pays, vanté comme une démocratie de concordance, il est tout de même un peu gênant de constater que le processus de "nation building" ne s'est pas non plus déroulé sans guerre

Le 24 novembre 2022, l’ASHSM a organisé à Morges une nouvelle séance de sa série « Café historique » en invitant le divisionnaire André Liaudat à partager dessouvenirs sous l’angle de vue « Avoir commandé une division de montagne puis une division territoriale au tournant A61 – A95.

Le 23 novembre 2022, sous l’égide conjointe de la MILAK et de l’ASHSM, le Dr. Klaus Schmider, enseignant pour l’histoire militaire à la Royal Military Academy Sandhurst GB, a tenu à Zürich une intéressante conférence devant un auditoire malheureusement un peu clairsemé.

Die israelische Panzerwaffe - Histoire, technique, engagements: tous les types, développements et offensives décisives de chars. Avec de nombreuses illustrations, un répertoire des commandants et la visite d'une unité sur le Golan. 

Joseph Jung (Hg.) Einigkeit, Freiheit, Menschlichkeit - Guillaume Henri Dufour als General, Ingenieur, Kartograf und Politiker

Guillaume Henri Dufour (1787-1875) a réconcilié la Suisse. Il est le commandant légendaire de la guerre civile de 1847. Son respect des troupes du Sonderbund et de la population civile est exemplaire. Même dans les situations de conflit ultérieures avec des puissances étrangères, il reste à la tête de l'armée suisse et veille à l'unité du pays en tant que figure d'intégration.

Die Geschichtsfreunde vom Linthgebiet sind ein kantonsübergreifender Verein. Die Geschichtsfreunde diskutieren jeweils ein Jahresthema, und zwar auf der Basis von Vorträgen verschiedener Spezialistinnen und Spezialisten und im Rahmen eines Schriftenlesekurs, bei dem auch Archivquellen mit Unterstützung eines Fachmanns gelesen werden. 2023 ist das Thema "Kriege im Linthgebiet". 

La Commission internationale d’histoire militaire CIHM a tenu son 47ème congrès à Wroclaw (POL), du 28 août au 2 septembre 2022. La Suisse y était représentée par une délégation de 8 membres de l’ASHSM, notre association formant la Commission nationale d’histoire militaire.

Le thème général du congrès était : « La défense des frontières dans l’histoire militaire ». Ce fil conducteur, choisi il y a plus de deux ans, collait fortuitement bien à la situation en Ukraine et dans les pays avoisinants ; toutefois, eu égard au manque de recul face aux événements actuels et à la position apolitique de la CIHM, ce volet spécifique ne fut pas abordé en plénum.

Die Sonderausstellung ist ein gemeinsames Projekt des MAZ mit dem unter der Leitung von Prof. Dr. Regula Schmid Keeling an der Universität Bern stehenden SNF-Projekts "Martial Culture in Medieval Towns". Sie wird kuratiert von Adrian Baschung (MAZ), Daniel Jaquet, Regula Schmid Keeling und Sandra Nicolodi (MAZ).

A l’occasion de l’ouverture de l’Espace muséal «Troupes jurassiennes» à Saint-Imier en 2021, les Editions D+P à Delémont, en étroite collaboration avec les sociétés d’officiers du Jura et du Jura bernois, ont lancé une Histoire militaire du Jura et du Jura bernois. A notre connaissance, il n’existe pas en Suisse romande une histoire militaire cantonale des origines à nos jours. Personne ne semble s’être lancé dans une telle aventure. Pour une fois, le Canton du Jura et le Jura bernois se trouvent en tête de peloton! Aujourd’hui, un livre qui se veut grand-public doit être richement illustré et en quadrichromie avec, dans la mesure du possible, une iconographie inédite.